5 mythes transmis par les faux “coach en alimentation”

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Avec la venu d’internet et des réseaux sociaux, il n’a jamais été aussi facile d’avoir un plan alimentaire (médiocre). La majorité des gens se proclame maintenant entraîneur, seulement parce qu’ils sont mince ou font un sport ou ont un blog.

Malgré que ces gens ont généralement de bonnes intentions, ils sont généralement aucunement compétent, et ne donne que des conseils qui ont fonctionné sur eux sans connaitre d’informations sur l’être humain.

Ces soit-disant “conseiller en alimentation” pensent souvent savoir ce qu’ils font et pensent que ce qu’ils conseillent sont de bons conseils, mais ne font que propager des mythes et ralentir les résultats. Voici 5 points/conseils/croyances que je lis/entend régulièrement, et qui me font grincer des dents à chaque fois :

1. La diète Kéto est la meilleure diète ever

Il y a toujours des diètes à la mode, et celle du moment se nomme la diète Keto (cétogène). Malgré que la surface de cette diète semble intéressante (glucides quasi inexistant, beaucoup de gras et un peu de protéine), elle devient limite dangereuse lorsqu’on l’observe en profondeur.

Il y aurait beaucoup de points à écrire, mais je vais m’en tenir au point principal : la présence d’inflammation. 

Premièrement, pour être en cétose, il faut que l’inflammation du corps soit au plus bas possible, voir aucune inflammation. En d’autres mots, il faut que la personne ne soit pas stressé du tout et ne “triche” jamais. De plus, il faut s’assurer qu’il y ait un maximum de fibres alimentaires dans l’alimentation, ce qui est extrêmement difficile avec le 5% de glucides permis.

Deuxièmement, il ne faut jamais déroger des règles plus haut. Si vous trichez une fois (manger des glucides), vous sortez de l’état de cétose, et ça prendra plusieurs jours avant que le corps retourne dans cet état. Même chose pour l’inflammation : un gros moment stressant dans la vie vous enlèvera de la diète keto.

Pour finir : je penses qu’un maximum de 5% des gens pourraient essayer la diète keto et avoir des résultats intéressants, sans trop d’effets secondaires. Donc, prendre quelques jours pour tester la diète et ainsi nuire à sa santé n’est pas une bonne solution pour moi!

2. Tu manges toujours bas en glucides ou en calories

Se sous-alimenter n’est pas toujours la solution. Même, ca peut être contre-productif!

La formule de perte de poids peut être vu simplement : il faut rentrer moins de calories qu’on en dépense. En théorie, c’est simple. En pratique, beaucoup plus complexe!

Il y a un concept encore plus important : la réaction hormonale.

Un déficit calorique (sous-alimentation) créera un effet de perte de poids, bien sûr. Le problème survient lorsque le corps est tanné de ne pas avoir assez de nourriture. Une panoplie d’hormones peuvent se dérégler, et ainsi rendre la perte de poids difficile, voir impossible (cortisol, insuline, hormone de croissance, leptine, ghréline).

Comment éviter tous ces problèmes? Varier vos macronutriments (protéines/glucides/lipides) et vos calories. Il est essentiel de le faire à intervalle régulier. Ces variations dans vos quantités aidera votre métabolisme, votre perte de poids, prise de masse, et même votre santé mentale.

3. Le Soya (tofu, edamame) est bon pour la santé

Malgré toutes les études prouvant que la soya est mauvais pour la santé (une courte recherche google vous fournira une multitudes de recherches appuyant mes dires), il y a encore des gens qui consomment régulièrement du soya. Je vais vous donner quelques conséquences d’une consommation régulière de soya :

1. Augmentation de l’oestrogène, et ainsi une diminution de la testostérone. Ce changement hormonal amènera une augmentation de la masse grasse du corps, une diminution de la force et même une diminution de la virilité chez les gars (voici quelques trucs pour augmenter sa virilité)!

2. Dommageable pour plusieurs fonctions du corps. Un effet moins connu est que consommer du soya est dommageable pour la glande thyroïde, la digestion (enzyme digestive plus précisément) et pourrait même “aider” au développement du cancer.

3. Le soya est la culture qui contient le plus d’OGM au monde (92% des plans de soya aux États-Unis sont plein d’OGM. Il faut se rappeler que des aliments contenant des OGM peuvent être très dommageable pour le corps et dérégler nos hormones.

4.  Tu manges régulièrement du gluten (pain, pâte, céréale)

L’inflammation créé par le gluten et de plus en plus connue. Comme vous avez pu le lire plus haut, une création d’inflammation, même si c’est une réaction “normal” pour le corps, reste un problème. Pourquoi? C’est une réaction de survie, de reconstruction.

La majorité des gens sont déjà extrêmement inflammés, ce qui les empêche de perdre du poids, avoir de l’énergie et même se concentrer! De là l’importance de ne pas en ajouter : plus d’inflammation = une santé encore moins bonne = une qualité de vie médiocre.

5.  La seule manière d’avoir des résultats est de peser tout ce que tu manges

Cette tendance a été créée par le monde du fitness, à cause des compétitions. Oui, pour atteindre un pourcentage de gras de 4% pour se rendre sur un stage, il faut faire des efforts draconiens et utiliser des méthodes drastiques. 

Cette méthode n’est toutefois aucunement nécessaire pour le commun des mortels. Une perte de poids n’est pas nécessairement plus rapide grâce à la pesé des aliments ou au comptage des calories. Pire, le stress ajouté par le calcul de toutes les portions peut ralentir la perte de poids!

Je vais utiliser cette méthode sur le petit pourcentage de gens qui ont de gros débalancements hormonales très difficile à régler, pour contre-balancer les problèmes. Toutefois, je vais travailler à régler les problèmes hormonales pour pouvoir ensuite arrêter le calcul des portions.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire :