La culture du Régime Alimentaire est TOXIQUE!

La culture du régime est toxique, n’avez-vous pas entendu ?

Pour beaucoup, l’objectif du mouvement anti-diètes est de mettre fin à la honte de la graisse et à notre obsession malsaine de perdre du poids.

Bien que ce soit une noble cause, ce n’est pas le sujet de cet article. Car la vérité est que 50 % de nos clients nous ont fait part de leur désir de perdre du poids, principalement pour des raisons de santé, émotionnelles et esthétiques. Nous voulons les aider à atteindre leurs objectifs.

Nous croyons sincèrement que la culture du régime nuit à nos chances de modifier à long terme notre composition corporelle et, surtout, d’améliorer notre santé. Qu’il s’agisse de la dernière cure de nettoyage de 7 jours qui promet de réparer votre intestin ou d’accélérer votre métabolisme, ou du défi diététique de 6 semaines ou de 30 jours le plus populaire de l’année, le plus souvent, nous nous retrouvons à la case départ dès que le régime ou le défi à court terme est terminé.

Alors si les régimes ne fonctionnent pas, qu’est-ce qui fonctionne ?

Prenez des bonnes habitudes

Le succès ne vient pas du fait de suivre un plan précis qui vous fait culpabiliser lorsque vous déviez de votre trajectoire, mais du fait de prendre chaque jour imparfait comme il vient, en faisant autant de bons choix que possible en cours de route – mais en sachant aussi que vous allez faire des erreurs. Le succès vient du fait que l’on travaille sur son alimentation en s’efforçant constamment de prendre de meilleures habitudes.

Ça ressemble à un autre discours profond, mais voici trois petites choses pratiques que vous pouvez faire TOUT DE SUITE – dès aujourd’hui – pour jeter les bases de l’obtention de résultats.

Elles peuvent sembler insignifiantes en elles-mêmes, mais si vous continuez à les développer et à ajouter d’autres petites actions chaque semaine et chaque mois, je vous garantis que vous gagnerez plus qu’en vous lançant dans ces nettoyages trimestriels au curcuma.

L’action de 5 minutes

C’est un peu comme le concept des intérêts composés : Avec le temps, ça s’additionne !

Choisissez un petit changement, gérable émotionnellement et mentalement, que vous êtes prêt à faire aujourd’hui.

Une femme a perdu 30 kilos en un an. La première action de cinq minutes qu’elle a entreprise a été de prendre les escaliers au travail. Littéralement, elle a commencé à marcher sur trois étages. Ce petit pas a été le point de départ de ce qui est devenu un changement énorme et durable.

Pour vous, il s’agit peut-être de supprimer le sucre de votre café ou de vous engager à manger des légumes à chaque repas. Faites en sorte que l’action soit petite et gérable, et une fois qu’elle vous semble normale, ajoutez une nouvelle action de cinq minutes.

Mâchez vos aliments

Il est possible que vous n’y ayez jamais pensé, mais le fait de mâcher vos aliments plus soigneusement pourrait être la réponse à vos problèmes de digestion – ballonnements, crampes, diarrhée et constipation – et pourrait vous aider à perdre du poids. Et cela peut aussi vous aider à perdre votre habitude de trop manger.

Comment ça ?

Eh bien, la digestion commence dans la bouche. L’amylase salivaire décompose l’amidon, et plus vous mâchez, plus vos aliments sont exposés à cette enzyme, ce qui déclenche le processus de la digestion. De plus, lorsque vous décomposez vos aliments en plus petits morceaux en les mâchant davantage – visez 30 mastications par bouchée – ils sont alors plus faciles à gérer pour votre organisme et vous aident à absorber davantage de nutriments. Cela contribue grandement à l’efficacité de votre métabolisme.

Cette étude chinoise a montré que le fait de mâcher davantage entraînait une perte de poids et une augmentation de l’énergie.

L’étude a porté sur 30 jeunes hommes, dont 14 étaient obèses et 16 étaient considérés comme maigres. La première observation des chercheurs a été que les hommes obèses avaient tendance à ingérer leur nourriture plus rapidement et à la mastiquer moins que les hommes maigres.

Après cette constatation, les hommes obèses ont pris un repas riche en glucides et ont été invités à mâcher leur nourriture 15 ou 40 fois par bouchée. Les chercheurs ont constaté que lorsqu’ils mâchaient plus, ils ingéraient en fait 12 % de calories en moins.

Les chercheurs pensent que le fait de mâcher davantage entraîne une diminution des niveaux de l’hormone ghréline et une augmentation des niveaux de l’hormone de suppression de l’appétit appelée cholécystokinine. Ensemble, ces hormones indiquent au cerveau quand commencer et arrêter de manger. En gros, mâcher plus crée une réponse hormonale dans votre corps qui vous empêche de manger lorsque vous êtes rassasié, ce qui vous aide à maintenir un poids sain.

Alors, mâchez plus. Et commencez par le dîner de ce soir.

L’échec comme retour d’expérience

L’une des principales raisons pour lesquelles on voit des clients abandonner l’idée d’une alimentation saine est qu’ils sont découragés parce qu’ils ont échoué.

Mais comme l’explique Jennifer Broxterman, diététicienne diplômée et propriétaire de NutritionRx, il s’agit de changer la façon dont on perçoit l’échec.

“Soyons curieux, gentils et vraiment honnêtes sur ce qui vous a fait dévier de votre route”, a-t-elle expliqué.

Lorsque vous changez votre façon de voir l’échec et que vous le considérez comme une occasion de changer quelque chose à l’avenir, plutôt que comme un résultat qui vous fait souffrir dans le présent, vous serez en mesure d’accepter le parcours – aussi cahoteux soit-il – vers un changement à long terme.

Conseil supplémentaire : soyez patient

Comme le dit le cliché, le changement ne se produit pas du jour au lendemain. (Et il ne vient pas d’un régime de 6 semaines).

Mais le changement peut commencer à se produire dès maintenant en trois étapes simples :

-Choisissez une petite action gérable de cinq minutes et transformez-la en habitude. Répétez.

-Mâchez votre nourriture 30 fois par bouchée.

-Si vous vous trompez, détendez-vous. Faites preuve de compassion. Trouvez ce qui vous a déstabilisé. Et puis continuez.

Laisser un commentaire :