La mangeuse émotionnelle qui a oublié de se sentir belle

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Ça t’est déjà arrivé de sentir un rush de nourriture, tout d’un coup, sans prévenir ? D’avoir une envie folle de manger du sucre, du sel ou n’importe quel autre aliment qui nous fait sentir tellement bien ? De ne jamais être satisfait, même après avoir mangé ?

Moi, oui. Et comme plusieurs autres personnes d’ailleurs.

C’est tellement lourd, ces sensations. On se dit toujours que ça va passer, que demain sera la bonne journée pour commencer, que les envies vont se calmer… et finalement on se rend compte qu’elles ne partent juste pas. On s’entraîne intensément pendant quelques semaines et on mange un peu mieux, jusqu’à ce que les mauvaises habitudes reviennent. Et on recommence dans ce cercle vicieux qui ne semble jamais s’arrêter.

Je me demande donc POURQUOI ? Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à arrêter de manger ? Pourquoi je me sens constamment insatisfaite ?

mangeuse emotionnelle

C’est là que les émotions entrent en compte. On peut se poser les questions suivantes :

  • Quels besoins j’essaie de combler ?
  • Y a-t-il une situation malheureuse ou un événement dans ma vie passée ou actuelle qui me pousse à manger ?
  • Au moment d’avoir une rage, quel est mon état émotionnel ?
  • Est-ce que je vis du stress, de la honte, de la peur, de la colère, de la tristesse, de l’abandon ?

C’est fou à quel point on se culpabilise. On se dit qu’on n’en vaut pas la peine, alors on mange encore et encore. On se fait plaisir, c’est ça le truc; un plaisir en surface qui nous démange et nous ronge. Sauf qu’on a oublié une chose très importante : la valeur de soi-même.

En me posant des questions par rapport à mes émotions, je me suis rendue compte que mes mauvaises habitudes viennent de mon manque d’amour pour moi-même (self-love). J’ai oublié de m’aimer, oublié de me sentir belle. Je mange en me disant que je ne vaux pas la peine, que de toute façon, c’est pas si grave. Je mange pour me protéger, je cherche à combler ce vide intérieur en me gavant par l’extérieur. C’est fou pareil, non ? J’ai cette peur (consciente ou inconsciente) de ne pas pouvoir arriver à plaire aux autres et manger me donne de la valeur. Elle m’aime, la nourriture. Elle me fait plaisir, elle me fait sentir bien. Sauf qu’à un moment donné, le corps change, l’estime baisse, et tout revient vers des émotions négatives.

Ma solution : trouver quelle(s) émotion(s) est/sont reliée(s) à mes mauvaises habitudes. Cerner la situation, l’événement ou la personne qui me fait sentir de cette façon. J’accepte donc que je mérite d’aimer et d’être aimée et que ma valeur ne change en rien selon si je mange plus ou non. Qu’est-ce qui me sauvera de mes dépendances et qui me permettra de réellement perdre du poids ? L’amour véritable de soi.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire :