Les femmes avec des grosses fesses seraient plus intelligentes

LES FEMMES AVEC DE PLUS GROSSES FESSES SONT EN MEILLEURE SANTÉ ET PLUS INTELLIGENTES, SELON DES ÉTUDES.
Il se trouve que d’avoir un peu plus de masse adipeuse dans le fessier est une bonne chose pour votre santé. Le fait d’avoir un plus grand derrière, non seulement stimule la santé globale, mais serait également lié à l’augmentation de l’intelligence et moins de risque de maladies chroniques, selon des chercheurs de l’Université d’Oxford et de l’hôpital de Churchill au Royaume-Uni.
La répartition des graisses est importante, disent les chercheurs, et si vous en avez un peu, il est préférable de l’avoir sous la ceinture, car il contribue à servir de barrière contre les maladies cardiaques, le diabète et d’autres conditions liées à l’obésité.
« Le gras est le rôle protecteur du bas du corps, c’est-à-dire les cuisses et le dos, ce qui est frappant. Les propriétés protectrices de la masse adipeuse de cette région du corps ont été confirmées dans de nombreuses études menées chez des sujets avec un large éventail d’âge, l’IMC et de comorbidités. »

POMMES CONTRE POIRES

forme

En comparant la forme de votre corps à celle d’un fruit, vous pouvez identifier si oui ou non vous êtes sur la bonne voie. Si vous êtes en forme de poire, vous êtes probablement en bonne place, affirment les chercheurs. Si vous êtes en forme de pomme, vous voudrez peut-être vous lancer dans un mode de vie plus sain.
Les personnes ayant plus de masse adipeuse au niveau du ventre ont plus de problèmes liés à l’obésité que ceux qui ont un poids supplémentaire sur les hanches, les cuisses et les fesses.
«Il y a beaucoup de preuves qui montrent que les dépôts de graisse ne sont pas les mêmes dans le corps”, a déclaré le Dr Robert Kushner, un professeur de médecine spécialisé dans l’obésité à la Northwestern Memorial Hospital de Chicago.
La graisse du ventre «est plus métaboliquement active», explique Kushner, ce qui signifie qu’il a un effet plus important sur le cerveau et le corps dans l’ensemble, par rapport à la graisse stockée dans la moitié inférieure, qui tend à être plus stable et invoque moins de cytokines ou de protéines associées à la résistance à l’insuline et à l’apparition du diabète.

RÉGULATEUR DE PRISE DE POIDS

Un autre facteur lié à la distribution des graisses chez les femmes est la leptine. Les niveaux de leptine, cruciaux pour la régulation de l’appétit, sont en corrélation avec un plus gros fessier. Chez les obèses, le cerveau cesse de répondre à l’hormone entièrement, ce qui provoque le développement d’une résistance à la leptine, qui est similaire à la résistance à l’insuline. «Avoir un gros derrière favorise également les niveaux de leptine dans le corps féminin, qui est une hormone responsable de la régulation du poids, et d’une hormone avec des attributs anti-inflammatoire et anti-diabétiques. Le tissu adipeux des fesses emprisonne les particules gras nuisibles et prévient les maladies cardio-vasculaires ».

 PLUS DE FESSES ÉQUIVAUT À PLUS D’INTELLIGENCE

Le maintien d’un plus gros fessier demande des quantités importantes d’acides gras oméga-3, qui sont responsable de stimuler le bon fonctionnement du cerveau, de la mémoire et des capacités cognitives. La recherche montre aussi que les enfants nés de femmes avec des hanches plus larges sont plus intelligents par rapport à ceux conçus par les mères plus minces et ayant moins de formes.
Noemy Leduc
Noemy Leduc
Noemy est une passionnée d'entraînement physique et une athlète bikini qui prône le bien-être, l'équilibre et la santé.

Laisser un commentaire :