Pourquoi tu devrais arrêter de t’étirer

Un des plus gros mythes dans l’entraînement est que les étirements sont nécessaires contre la prévention de blessures et contre les courbatures.

Vous savez à quoi sert l’étirement? Être plus flexible, point final. Et, encore là, le gain de flexibilité est bien souvent seulement temporaire (entre 2 et 15 minutes).

Parlons maintenant plus en détail des aspects

S’étirer avant l’entraînement AUGMENTE les risques de blessures! En effet, lorsqu’on s’étire avant un exercice, nous rendons le faisceau neuromusculaire de notre muscle moins sensible. Ce faisceau est vital pour éviter les blessures : il est en charge de contracter le muscle si l’étirement du muscle devient dangereux pour le corps. Avec le faisceau moins sensible à cause de l’étirement, il est moins à même de protéger le corps, et donc nous rends plus sujet aux blessures.

S’étirer après l’entraînement AUGMENTE nos courbatures! La raison est très simple : un étirement soutenu (30 secondes et plus) cause des microdéchirures à nos muscles. Ayant déjà déchiré nos muscles lors de l’entraînement, les redéchirés encore plus après l’entraînement retardent la réparation de nos muscles.

Donc, quand devrais-je m’étirer? S’étirer lors de nos journées « off » de gym peut être une bonne façon de faire des gains en flexibilités sans déranger notre récupération.

Si vous tenez absolument à faire des étirements, je vous conseils des étirements dynamiques (4-8 séries de 3 à 10 secondes d’étirements) ou des étirements avec charges (tenir un poids dans la partie étiré du muscle à la fin d’une série). C’est 2 méthodes vous donneront un gain d’amplitude sans gêner la récupération. De plus,  les étirements avec charges sont excellents pour construire de la masse musculaire.

Laisser un commentaire :